Les Scottish Days ou l'Écosse à l'heure belge

“Partez à la découverte de la culture écossaise en participant à de multiples activités
tantôt sportives, tantôt gustatives, tantôt ludiques !”

Telle était la promesse des Scottish Days et c’est bien ce qui s’est passé dans le cadre absolument superbe de la ferme d’Hougoumont, près de Waterloo, en Belgique, les 19 & 20 aout 2017. Retour en images sur cet évènement.

Le campement de Saor Alba

Les Scottish Days vus par un membre de Saor Alba

« Waterloo, C’est où ça Waterloo ?? Austerlizt je sais, mais Waterloo?? » c’est à peu près l’idée que j’avais de l’endroit ou nous allions : La ferme de Hougoumont au pied du lion commémorant cette bataille.

Vendredi

Après un périple où les intempéries ne nous ont pas épargnés nous voila arrivés dans l’après midi sous le ciel pluvieux de Belgique, mais pas question de se plaindre, on fait de la reconstitution écossaise, que diable !

Nous retrouvons les amis de Clannan Ruath qui ont réussi à négocier une rallonge de terrain pour qu’on soit un peu plus à l’aise. Le lieu en lui même est vaste et accueillant si ce n’était qu’un mur d’enceinte qui était déjà là à l’époque de la bataille en gène l’accès pour le déchargement. Qu’a cela ne tienne, les membres de Saor Alba feront passer la plus grande partie du matériel par dessus.

Nos voisins seront nos amis des Scottish Marauders et quelques artisans. Face au camp, la lice où se déroulera le lendemain une compétition de Highland Games. Mais pour l’heure, il faut préparer le camp.

Les arrivées des membres de la meute se succèdent ainsi que les montages de tentes, auvent et toutes les structures de notre camp (10 au total). Au soir, vers 19h30 / 20h, le camp est fini de monter. Le lendemain, tout le monde sur le pied de guerre car à 10h, le public arrive. Après un souper léger et une soirée très sage, les loups vont se coucher.

Samedi

Après un réveil tonitruant au son du clairon, occasionné par l’humeur taquine du gardien des lieux, le camp s’éveille doucement. Les odeurs de café et quelques gourmandises matinales finissent de nous mettre d’aplomb. Puis, peu avant l’heure d’ouverture, c’est la « cérémonie du pliage » pour ces messieurs et les l’ajustement du corset pour ces dames. Chacun met en place son atelier : « Jour d’avant » sur la bataille de Culloden, cuisine, travail du bois, petit entraînement au baton, travail du cuir, etc.

C’est alors que nous découvrons le style inimitable du speaker qui va animer tout le week end les Highland Games que j’évoquerai de la sorte : « ohhhhhhyoyoyoyoyyyo Johnny McPepper!!! The only man who drinks whisky with ice! » (ceux qui y était comprendront, désolé pour les autres)

Nous avons été rejoints dans la matinée par les derniers membres de la meute et nous voilà donc au complet. La journée s’écoule au rythme des discussions débridées entre membres de la troupe et surtout, bien entendu, avec le public qui, bien que peu nombreux au regard du temps qui restait humide, ne s’est pas laissé décourager et était tout à fait intéressé par ce que nous pouvions lui présenter.

En milieu d’après midi nous avons profité d’une accalmie de la météo pour reconstituer / commémorer la levée de l’étendard de Bonnie Prince Charlie à Glennfinan le 19 aout 1745 et donc le début de la dernière révolte jacobite. Ce fut fait en rassemblant nos confrères des autres troupes pour les rallier à la bannière Jacobite, et comme à l’époque, nous avons partagé un peu de whisky au son des cornemuses. Clin d’œil particulier à nos amis du clan Cameron France qui, eux aussi comme à l’époque, sont venus à la levée des couleurs. Saor Alba tenait vraiment à reconstituer cet évènement à cette date précise, puisque nous étions le 19 aout 2017, soit 272 ans après, jour pour jour.

Le soir venu, et le public parti, nos cuisiniers nous ont comme à l’habitude régalé et chacun a profité de la soirée à sa convenance, qui pour sociabiliser avec les autres troupes, qui pour se reposer.

Dimanche

Au matin, nos trois jeunes louves (Cassandre, Pauline, et Céline) s’était données pour mission de nous offrir un petit déjeuner mémorable, et ce fut fait et de belle manière. Une table décorée de fruits avec brioche et autres gourmandises à tel point que nous avons presque hésité à y toucher, quelques instants du moins. Ayant fait honneur à ce petit déjeuner princier, il était temps pour chacun de reprendre ses activités.

La météo plus clémente nous amena son lot de public qui, une fois encore, était très intéressé par toutes nos animations. La journée s’écoula, toujours rythmée par les commentaires de la compétition de highland games et ceux de ses Dames, qui commençaient à se choisir des « petits chouchous » dans les compétiteurs.

Notre photographe en chef profita du soleil pour faire quelques clichés champêtres et quelques uns un peu plus studieux.

Conclusion

Maintenant je sais où est Waterloo.
C’est un endroit où l’on sait célébrer l’Écosse, sa culture et son histoire, avec des gens très sympathiques et accueillants.

Encore merci à nos amis belges de l’invitation, on se revoit, nous l’espèrons, pour la prochaine édition.

Et d’ici là…

Saor Alba gu bràth!!!